• Du 01 septembre 2017 au 31 août 2020
    Campus Tertre

Le projet CoCliME (CO-development of Climate services for adaptation to changing Marine Ecosystemes) a été sélectionné par l'ANR dans le cadre de l'appel à projets Era4CS 2017. * ERA-Net est un réseau constitué par la Commission Européenne et les Agences Nationales de Recherche de 18 pays européens.

15 septembre 2017 - 14 septembre 2020
 

Le projet CO-CLIME (CO-development of CLImate services for adaptation to changing Marine Ecosystems), porté au niveau du LEMNA par Muriel TRAVERS et Patrice GUILLOTREAU vient d’être sélectionné par l'ANR dans le cadre de l'appel à projets ERA4CS 2016 sur le thème des services climatiques « European Research Area for Climate Services». Ce projet mobilise également Sophie PARDO et bénéficie du soutien de la cellule Capacités Mer.

Le projet CO-CLIME, d’une durée de 3 ans, s’inscrit dans le cadre d’un consortium de recherche européen mené par la chercheuse irlandaise Eleanor O'ROURKE (Marine Institute, Galway) et regroupe différentes institutions de recherche situées dans des pays européens ayant une façade maritime, à savoir :

•      Marine Institute (Irlande)

•      Daithi O'Murchu Marine Research Station (Irlande)

•      Alfred Wegener Institut (Allemagne)

•      Consejo Superior de Investigaciones Científicas (Espagne)

•      IFREMER – Nantes (France)

•      Université Pierre et Marie Curie (France)

•      Center for International Climate and Environmental Research – Oslo (Norvège)

•      Institute of Marine Research (Norvège)

•      National Institute for Marine Research and Development “Grigore Antipa” (Roumanie)

•      Swedish Meteorological and Hydrological Institute (Suède)

•      Stockholm Environment Institute (Suède)

Ce consortium européen a pour objet d’analyser à partir d’études de cas (ex : Méditerranée, Atlantique), l’impact du réchauffement climatique sur la santé (via notamment les contaminations par des algues toxiques) et sur les activités marchandes (pêche, aquaculture, tourisme) et récréatives (baignades, pêches récréatives, sports nautiques). Il s’agit d’un projet de recherche interdisciplinaire (Biologie, Océanographie, Economie, Sociologie, etc.) dont la finalité est de produire des informations scientifiques permettant d’améliorer les prises de décision à l’échelle locale, nationale et européenne, relativement aux conséquences écologiques et socio-économiques du réchauffement climatique sur les zones côtières.

Ce projet permettra, entre autre, de financer une bourse de thèse qui débutera au sein du LEMNA le 15 septembre 2017.